Ray bradbury if you want to write

On ne parle pas assez d’écriture en ces pages. J’ai beau me vautrer dans la mégalomanie en rédigeant ce blog, je préfère tout de même laisser ce domaine à ceux qui le pratique.

Donc, sporadiquement, des petits manifestes.
En commençant par Ray Bradbury, un monsieur dont je ne parle pas du tout assez, semble-t-il. Et Dieu sait qu’avoir inventé un « pays d’octobre » devrait lui valoir un piédestal dans mon panthéon.
 
 

Traduction personnelle et approximative : 

Si vous voulez écrire, si vous voulez créer, vous devez devenir le fou le plus sublime que Dieu ait jamais créé avant de l’envoyer divaguer.
Vous devez écrire chaque jour de votre vie.
Vous devez lire des livres épouvantables et stupides, et des livres magnifiques, et les laisser mener des combats magnifiques à l’intérieur de votre tête, un instant triviaux, le suivant lumineux.
Vous devez vous terrer dans les bibliothèques et escalader les piles comme autant d’échelles pour respirer les livres comme des parfums et les porter en couvre-chefs sur vos têtes folles.
Je vous souhaite de lutter avec votre Muse Créatrice toute votre vie durant.
Je vous souhaite des moments de folie, d’absurdité et de délire.
Puissiez-vous vivre dans l’hystérie, et en tirer des histoires – de science fiction ou autre. Ce qui veut dire, enfin : puissiez-vous être amoureux pour les 20 000 prochains jours. Et de cet amour, recréer un monde.
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.